Tentative éphémère et provisoire, à partir de ma seule petite expérience de vie,

de relater « la question de l'Homme » sous l'angle de « la spiritualité »,

telle qu'elle n'a cessé de voyager en moi de l'aube jusqu'au couchant

-------


" Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." — Elisabeth Kubler-Ross

"« De même qu'il y a un objet matériel derrière chaque sensation, de même y a-t-il une réalité métaphysique derrière tout ce que l'expérience humaine nous propose comme réel. » - Max Planck.

« Une force qui est, qui ne peut pas être seulement de nous, mais qui ne peut pas être sans nous. Cela c’est de Dieu. - Mais je ne sais absolument rien de Dieu je sais seulement qu’il y a quelque chose en moi qui monte. C’est une trace, un chemin, un parcours toujours nouveau. » - Marcel Légaut

vendredi 20 avril 2012

27 - Le revirement d'une parole intérieure


— Le contexte à la fin des années 80/début 90


L'engagement professionnel dans lequel je suis à la fin des années 80 : il me semble que j'en ai fait le tour. Je n'ai plus grand-chose à faire là. Je m'installe dans une routine. Je suis désormais « le chef ». Ma principale adjointe, jeune femme prometteuse et intelligente, personne fort compétente et en laquelle j'ai confiance, se verrait bien Calife à la place du Calife. Elle se réjouit des terrains de délégation de plus en plus vastes que je lui accorde. Cela lui convient. Moi aussi : j'ai du temps disponible pour préparer une reconversion professionnelle.

mardi 17 avril 2012

26 - Coupé en deux

Dans la période autour de mes 35 ans, c'est ainsi que je me vis au regard de ma relation à Dieu. Je me souviens avoir visualisé cela dans un dessin de mon corps barré d'un grand trait vertical qui me séparait en deux moitiés. Un côté chaud. Un côté froid.

lundi 16 avril 2012

25 - La rencontre de mon maître à penser

Ce fut tout d'abord par quelques-uns de ses écrits que l'on me communiqua. Je suis à l'époque, à la fois dans mes tourments de jeunesse, dont les lumières de l'amour, dans la multiplicité de rencontres de jeunes, dans la recherche de moi-même, de mon identité vraie.

mercredi 11 avril 2012

24 - La nouvelle relation à mes parents

Voilà deux ans que je ne pars plus en vacances « avec les parents ». Disposer d'une voiture (qui remplace mes jambes) aura été une grande libération, à la fois pour me déplacer, et à la fois cette bagnole devient comme un deuxième chez moi…

mardi 10 avril 2012

23- La relation à ma compagne

J'aime beaucoup le texte que j'ai écrit sur ce thème.
Il m'a valu un échange intéressant avec ma compagne.
Elle l'a « approuvé » si je puis dire ainsi…


Seulement, pour ma part, je ne suis pas prêt à le publier.
Cela touche à quelque chose de trop intime, pour ne pas dire "sacré"…


 Je garde l'item.
On verra plus tard…

jeudi 5 avril 2012

22 - rupture et reliance

Sur ce thème global, il y aura plusieurs billets.
———

Bernadette Soubirous, - ma copine d'enfance et aujourd'hui parfois mon phare dans le brouillard, - était interrogée par la bonne soeur de service :
— qu'est-ce Que Dieu ?
Elle attendait évidemment la réponse officielle écrite noir sur blanc dans le livre de catéchisme, et comme Bernadette n'avait rien appris par coeur, elle balbutia cette réponse :
- Dieu… Dieu EST amour !

mardi 3 avril 2012

21 - Les chemins de la rencontre

La route n'est jamais droite et les chemins sont multiples.
La rencontre ne se fait pas au sommet d'une tour, dont il suffirait de gravir la spirale régulière des marches, dans un exercice, certes fatigant, mais n'offrant que la monotonie d'un effort constant, sans grande joie, avec pour seul espoir l'aboutissement au point ultime, censé apporter la félicité et la jouissance d'enfin tout découvrir de ce que l'on ne voyait pas auparavant.

dimanche 1 avril 2012

20 - L'expérience communautaire

Je recherche un groupe avec lequel vivre une expérience de vie communautaire au service de « quelque chose ». Je l'exprime plus ou moins clairement çà et là dans les endroits que je fréquente et qui demeurent plus ou moins proches d'une certaine mouvance chrétienne. C'est un choix, sans vraiment en être un. Un choix par défaut en quelque sorte. Ce que j'ai pu côtoyer d'autres, du côté des gauchistes, ou de quelques ultra, sans parler des maoïstes, m'apparaît encore bien pire, en termes d'endoctrinement, et de dialectiques plus ou moins fumeuses. Je me dis que les cathos ne sont pas forcément les pires… ! C'est dire si j'ai peine à trouver chaussure à mon pied…