Tentative éphémère et provisoire, à partir de ma seule petite expérience de vie,

de relater « la question de l'Homme » sous l'angle de « la spiritualité »,

telle qu'elle n'a cessé de voyager en moi de l'aube jusqu'au couchant

-------


" Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." — Elisabeth Kubler-Ross

"« De même qu'il y a un objet matériel derrière chaque sensation, de même y a-t-il une réalité métaphysique derrière tout ce que l'expérience humaine nous propose comme réel. » - Max Planck


lundi 16 décembre 2013

66 - Bon maître ? (En guise de suite au billet 65)


Difficile sans doute de se débarrasser des représentations multiples qui encombrent le cerveau, agacent la sensibilité, et poussent à la révolte contre l'oppresseur… (le chef, le supérieur, le directeur, le dominateur, le despote, le censeur, le dictateur, etc. etc.)
il se fait que j'ai eu la chance de côtoyer un « bon maître ». (J'en ai parlé ailleurs à une certaine époque…). 

jeudi 12 décembre 2013

65 - La vérité ?


J'ai dit quelque chose sur un mode réactif. Il s'agit d'une thématique facilement polémique et même tristement polémique. Mes propos ne correspondaient pas à ce que je pense et ressens réellement sur le sujet dont il était question. J'ai eu droit à une réponse sur un ton de neutralité froide. C'est pire que le « contre-emportement »… Je me suis retrouvé avec ce sentiment douloureux de la trahison de moi-même, de la trahison de ce que je porte au coeur profondément.

lundi 2 décembre 2013

64 - La foi ?


Extrait trouvé sur le net d'un livre consacré aux moins de Tibéhirine, égorgés en Algérie, en 1996 par le GIA. (L'histoire est notamment relatée dans le film : Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois).
Christian de Chergé (prieur de la Communauté, égorgé lui aussi), relate  une rencontre avec un professeur russe, athée, lequel lui demande :
—  «  Pour vous... qu'est-ce que c'est que la foi ? »

samedi 23 novembre 2013

63 - La proximité


(ce texte fut écrit juste après le billet " la crainte", mais je ne le publie qu'aujourd'hui - En le relisant je réalise combien il a "alimenté" les deux autres billets : - 61 - et  - 62 - )

mardi 19 novembre 2013

62 - Le Royaume c'est maintenant (2)


Dans ce texte de l'évangile, on voit un prof de fac surdiplômé faire passer un examen à Jésus, pour voir s'il peut obtenir un Master en Théologie ! Le must en quelque sorte… Jésus rend une excellente copie et obtient les félicitations du jury. Mention très bien.

samedi 16 novembre 2013

61 - Le Royaume c'est maintenant


À l'occasion d'un commentaire, (de Kéa), et parodiant quelque peu le slogan de Hollande lors de sa compagne électorale, m'est venue cette expression : « le Royaume c'est maintenant ». J'ajoutais, qu'à la différence de Hollande, ce n'est pas une fausse promesse.

mardi 12 novembre 2013

60 - La crainte


Dans mon enfance, je n'avais pas vraiment la crainte de Dieu.
J'avais la crainte « des hommes de Dieu », c'est-à-dire les curés et tout ce qui ressemblait au clergé, en ce compris « les frères des écoles chrétiennes » qui sévissaient dans l'établissement scolaire où j'étais nul parmi les nuls.
Ce sont tous ces gens qui ont instillé en moi, comme un poison, la crainte de Dieu.
C'est dire si je crois que je leur en voudrais jusqu'à ma mort…

jeudi 7 novembre 2013

59 - "Ceci est mon corps...."


— « Ceci est mon corps »
— « Ceci est mon sang de l'alliance »

jeudi 31 octobre 2013

58 - Amour inconditionnel


Je terminais notamment pas une question :
— Puis-je dire que quelqu'un m'a aimé « vraiment » ? Qui ?

samedi 26 octobre 2013

57 - Gratitude


Ces jours-ci me revenait souvent à l'esprit et au coeur cette attitude de gratitude que j'ai déjà évoquée à plusieurs reprises. Gratitude envers la Vie, gratitude envers celui (ceux) qui en est (en sont) l'origine.

dimanche 20 octobre 2013

56 - Lenteur


J'ai pris de la distance avec l'autre endroit où j'écris.
Cela m'est apparu comme une nécessité. La nécessité est une action « qui doit obligatoirement être réalisée ». En l'espèce, l'obligation s'enracine en une sollicitation qui vient de plus loin que moi, et, y répondre prend la forme d'une obligation morale, qui libère  de la liberté intérieure, de la paix, de la sérénité, de la douceur d'avancer dans la direction qui m'est indiquée. Cela est totalement manifeste à l'instant où j'écris ces mots. Après avoir publié le billet qui se situe là-bas, j'ai à présent la confirmation du bien-fondé de ma décision.  Le signe intérieur en est la grande paix qui m'habite.

jeudi 10 octobre 2013

55 - Conflit de loyauté


Commençons par une définition assez classique :

Le conflit de loyauté peut se définir comme un conflit intra-psychique né de l'impossibilité de choisir entre deux situations possibles, ce choix concernant le plus souvent les sentiments ou ce que nous croyons en être, envers des personnes qui nous sont chères. Le conflit de loyauté pourrait se définir ainsi :
Si je choisis X, cela signifie que je rejette Y. Et inversement, si je choisis Y, cela signifie que je rejette X. Mais comme cela est insupportable, je ne peux choisir.

vendredi 27 septembre 2013

54 — Perception balbutiante de Dieu


 « Celui qui donne du pain à un malheureux affamé pour l’amour de Dieu ne sera pas remercié par le Christ. Il a déjà reçu son salaire dans cette seule pensée. Le Christ remercie ceux qui ne savaient pas à qui ils donnaient à manger. » (Formes de l’amour implicite de Dieu, — Simone Weil —  1942)

mardi 18 juin 2013

53 - Pharisiens


C'est un constat amer finalement.
Cette incapacité viscérale que j'ai à maîtriser mes réactions, à me dominer, dès lors qu'il est question des religions, d'attitudes et de comportements des gens d'église. (Prêtres, prélats, Pape…).

dimanche 2 juin 2013

52 - De l'art au divin


Le thème central du numéro de Philosophie de juin est : l'art nous aide-t-il à vivre ? — La fin d'un article de Charles Pépin m'a interpellé. (extraits)
« Dans l'expérience esthétique nous sommes confrontés à quelque chose de mystérieux, d'obscur, mais qui ne fait pas peur. Mieux, nous aimons ne pas comprendre. (…) " Le beau est l'éclat du vrai" (Hegel) (…) Cet éclat n'est jamais clair : le vrai n'y est que suggéré, symbolisé. Le beau, en fait, est toujours l'éclat mystérieux du vrai.  (…) Se rapprocher de sa vérité personnelle […] Dans l'ouverture de son propre mystère. »

samedi 18 mai 2013

Intermède - intermédiaire

Sans doute doit-on penser que ce blog, c'est du sérieux de chez sérieux. Certes, il relève d'aspects  importants, de ce qui compte le plus, me tient le plus à coeur, et de tout cela, généralement, on n'en fait pas un sujet de franche rigolade…

jeudi 16 mai 2013

51— Dieu, Désir et Aventure (2)


Dans L'Aventure Amour., Je me demandais quels furent mes moments de vrai bonheur ?

lundi 13 mai 2013

50 — Dieu, Désir et Aventure (1)


Nous passons à côté de rencontres qui auraient pu faire sens pour notre vie, parce que nous n'en n'attendions rien ! Autrement dit, nous étions sans Désir.
Le désir d'être, le désir de connaître, le désir de relation, de partage, de recevoir, de donner, d'être proche, d'être intime, de vivre ensemble, d'accomplir des projets, etc. etc.

samedi 11 mai 2013

49 — la question de confiance (fin)



Croire en la parole donnée, c'est l'acte de confiance par excellence. L'acte qui fait proche et intime de l'Autre, et en tout cas qui génère un rapprochement. « L'acte de foi » pour reprendre une terminologie catholique, c'est un acte de confiance et un acte d'amour, tel un acte conjugal. Un pacte de confiance et d'alliance.

jeudi 2 mai 2013

48 — la question de confiance


Lorsque le Voyageur prend le chemin amenant à côtoyer ceux qui ont le langage savant de l'idéologie religieuse, où les propos froids du verbiage liturgique, des prières fabriquées, du prêt-à-croire, et toutes ces choses-là, il se fourvoie dans la boue qui enlise. Merci à un des commentaires sur le billet précédent qui m'a fait prendre conscience de cette erreur de parcours. Peut-être faudra-t-il un jour y revenir, mais ce sera par un autre endroit.

samedi 27 avril 2013

47 — De l'utile grande solitude


À mesure que j'avance sur le chemin que je tente modestement de relater ici, plus je me ressens dans une solitude grandissante qui pourrait confiner à l'isolement. En même temps, j'ai le sentiment de ne pas avoir d'autre choix. Mes recherches de rapprochement timide avec quelques « auteurs chrétiens » finissent très vite par me hérisser le poil, tant je retrouve ce jargonnage pénible du vocabulaire théologique et/ou liturgique que je trouve totalement creux, vide de contenu trois fois sur quatre. L'étalage constant de phrases toutes faites, rabâchées, recuites, usées jusqu'à la corde.

lundi 25 mars 2013

46 - Le chemin passe par des portes étroites….


"Que Dieu meure de la violence des religions, voilà qui mérite d’être souligné."

Cette phrase est écrite par un prêtre qui tient blog, que je lis régulièrement depuis environ trois ans. Je me suis plus d'une fois confronté avec lui par commentaires interposés. Je regrette quelques propos outrés, et en même temps le fait qu'ils me débordent encore est le signe évident que mon contentieux avec la religion est loin d'être clos. Cependant, je ressens bien la lente progression qui se fait en moi par ce dialogue « serré » avec un homme dont j'apprécie la profondeur de pensée est sans doute l'intensité manifestée de sa foi. Je dis cela parce que, en relisant certains de mes commentaires de 2011, j'identifie en moi avoir aujourd'hui un peu moins de fiel et de dureté, une plus grande ouverture à me laisser recevoir des propos qui m'interpellent et font lentement leur chemin en moi.

mercredi 20 mars 2013

45 - le nouveau Pape



Hier, j'ai regardé le truc officiel sur le nouveau pape, à la télé. Un choix délibéré. Et en même temps une sorte d'impératif qui me poussait. J'avais un certain désir d'innocence. Comme une forme de retour sur image.

lundi 11 mars 2013

44 - Solitude et communauté


Communauté, ici, c'est au sens d'un ensemble de personnes qui ont quelque chose en commun qui les rassemble, les unit autour d'une sorte de point  central, ce qui génère une action commune, mais qui n'est pas forcément collective. 

mercredi 6 mars 2013

43 - Le sacré le religieux et l'intime (2)



Il y a quelque chose en moi de l'ordre de l'inatteignable, de l'inviolable, que j'ai déjà évoqué par ailleurs, que je pourrais appeler mon être profond dans sa dimension d'ouverture sur ce qui me dépasse et me transcende. C'est un lieu différent du « moi profond », différent du « je ». Un lieu intérieur que je pourrais comparer à une pièce souterraine dans laquelle il faudrait descendre pour l'atteindre, et qui comporterait une porte ouvrable sur une sorte « d'autre monde », mystérieux, palpable mais difficilement pénétrable. Un lieu dans lequel on ne peut pas vraiment se rendre, mais seulement l'entrevoir, et qui comporte une densité de mystère, à la fois attirant et à la fois énigmatique et impénétrable.
Dans mon analogie avec une maison, j'imagine que celle-ci serait sur un flanc de montagne, en sorte que de la pièce la plus profonde ouvrirait la porte sur de la lumière venant de l'espace. Mais on ne verrait qu'une sorte de lueur, comme lorsqu'il y a du brouillard et que le soleil tente vainement de percer. Ouvrir cette porte-là, serait donc entrer en relation avec quelque chose/quelqu'un qui se tient là présent, à la fois extérieur à moi-même, et à la fois composante de ma personne, puisque la porte se situe chez moi, et qu'à tout le moins, même si celle-ci demeure fermée, les lueurs que j'évoque s'infiltrent cependant, car la porte ne peut être étanche.

samedi 2 mars 2013

42 - Le sacré, le religieux et l'intime (1)


Dans mon enfance et ma jeunesse, le sacré est relié au religieux. Il s'agit surtout d'interdits, de ce qu'il ne faut pas profaner, transgresser, sous peine de sacrilège, c'est-à-dire d'une terrible vengeance qui s'abattrait sur moi et porterait condamnation définitive. En particulier il y avait à respecter la messe (je me souviens d'un cousin qui jouait à faire la messe, et je trouvais cela inadmissible…). Sacré aussi, l'autel de l'église et son environnement protégé par des grilles, le tabernacle contenant les ciboires et surtout l'hostie qu'il fallait avaler rapidement, ne pas croquer, mais qui collait quand même au palais et qu'il était difficile de décoller avec la langue. qui plus est, recevoir la communion en état de péché pouvait entraîner de terribles conséquences

samedi 26 janvier 2013

41 - À la dérive


Dériver, c'est se détourner de la voie choisie.
J'ai tendance à dériver dans ma recherche qui fait l'objet de ce blog.
L'une de mes dérives est la violence envers les hégémonies religieuses. Chrétiennes en particulier. Je fais une fixation là-dessus, dont je n'arrive pas à me débarrasser à la mesure que je voudrais. Comme s'il me fallait quelque part « l'entretenir »
pourquoi ? Ce n'est pas très clair…

samedi 12 janvier 2013

40 - Changement de nom


Deux illustrations pour commencer :
— Dans l'aide apportée aux personnes, j'ai parfois constaté ceci : certaines font un tel chemin de retrouvailles avec leur personnalité profonde, c'est-à-dire leur véritable identité, qui leur arrive de décider de changer de prénom, soit d'en adopter un autre préexistant, soit de l'inventer parce qu'il correspond à ce qu'elles se sentent être au plus profond.

jeudi 10 janvier 2013

39 - Les choix de Dieu


Dieu choisit, nous dit-on dans les écritures, à bien des endroits.
Dieu choisit un peuple élu : Israël ; Dieu choisit d'envoyer son fils, et à travers lui il choisit des apôtres ; beaucoup de personnes témoignent avoir répondu à un appel de Dieu sur leur vie ; etc. 
Autrement dit : une adhésion à un choix de Dieu.